Oeuvres
 


À toi
Le pays au milieu des pensées
Chanson d'amour
Hymne à l'existence
Pèlerin
La poésie, pour moi
accueil > oeuvres > la poésie

La posie, pour moi

Enfant, je regardais attentivement les choses qui se passaient devant mes yeux émerveillés dans le monde qui se dessinait autour de moi, plus tard le monde intérieur ouvrit aussi ses portes, m'invita aussi le connaître et n'était pas moins fascinant que celui de dehors, miroitant chaque réaction envers ce qui semblait nouveau dehors et construisant par étapes ce qui allait être pour moi la route du savoir; savoir, dont l'objet n'était que vaguement aperçu au debout et dont le sujet était "moi", sans que j'eusse été alors préoccupée de qui ou de que voulait dire ce "moi".

De nouvelles et nouvelles questions suivies par de réponses allaient être remplacées par d'autres réponses et d'autres questions, qui semblaient parfois n'avoir pas de réponse... Le mystère se montrait toujours une nouvelle face, les nouvelles expériences amélioraient la qualité des ses recherches, mais elles finissaient pas être, chaque fois, insuffisantes pour le déchiffrer.

Les vers que j'ai écrits sont directs et simples. Ils naquirent dans mon cœur, puis ils se modelèrent dans mon intellect avec ses imperfections et ses gaucheries pour peindre les sensations, les sentiments, de même que la force de l'émotion authentique, qu'on ne peut pas exprimer entièrement par les paroles.

Les poèmes arrivèrent tout seuls, on pourrait dire, l'un après l'autre, par un besoin, sans être cherchés ou construits, sans suivre un certain but, sans l'intention de choquer ou de provoquer quelqu'un ou quelque chose, bien que l'essai de lecteur de déchiffrer l'authentique message des poèmes, puisse constituer, dans un certain sens, une provocation, de même que à sa réception, il pourrait sentir un état pareil au celui de choc.


Elena Liliana Popescu


Copyright © 2003- 2007